L'île mystérieuse

Publié le par Floréale

Un  silence inhabituel s'est abattu sur l'île, depuis plusieurs semaines. La menace de l'épidémie est maintenant réelle et l'île est devenue désertique. Tout est figé, immobile, à l'arrêt.

L'étrangeté vient de ce que les grandes artères sont libérées de toute circulation, le ciel respire un air dépollué, les commerces sont fermés et les terrasses repliées. Les promeneurs, badauds et touristes ont disparus.

Le temps semble suspendu, tandis que les ondes égrennent un décompte où la maladie gagne, comme si l'air lui-même était devenu vénéneux. Une atmosphère pesante, bien que dégagée, a pris l'espace libéré de toute activité humaine.

L'île mystérieuseL'île mystérieuseL'île mystérieuse
L'île mystérieuseL'île mystérieuse

Même les axes périphériques et autoroutiers, habituellement saturés aux heures de pointe, sont désertiques. Aucune cohue n'anime les rues piétonnes d'ordinaire centres névralgiques du commerce. Aucun engin ni personne ne circule. En apparence, tout est absence et silence.

Notre époque est appelée par certains "l'ère du CO" en référence à toutes les initiatives participatives. Aujourd'hui, jamais signification n'a été plus cynique, puisque nous en sommes à l'ère est au CO-vide.

 

... À suivre...  (article Hors les murs)

Publié dans Tranches de vie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :