Ultime insouciance

Publié le par Floréale

C'était le dernier dimanche de l'hiver 2020. Un premier tour d'élections municipales nous avait conduit, mon homme et moi, dans les locaux de l'école du quartier, avant d'entamer une balade dans un coin encore inexploré.

Depuis quelques jours, autorités et médias parlaient d'une épidémie qui risquait de se propager. Mais le maintien des accès aux urnes nous avait encouragé à sortir, d'autant que soleil et luminosité invitaient à la promenade.

C'est ainsi que, le nez au vent, nous avons fait des découvertes tantôt insolites, tantôt amusantes et parfois nostaliques d'un temps industriel révolu. Amusée par cette maison où toutes les fenêtres sont différentes, j'ai beaucoup aimé un joli balcon moderne intégré à une "1930".

Ultime insoucianceUltime insouciance
Ultime insoucianceUltime insouciance

Et, j'avoue avoir eu un petit faible pour l'installation blanche d'une friche qui semble vouloir converser avec le panneau de circulation de l'autre côté du mur!

Il ressort de cette escapade, qu'il est toujours possible de trouver, au milieu du désastre, des pointes d'humour, de poésie ou d'espièglerie.

Ultime insouciance

Bon à savoir pour la période qui succéde à cette ultime promenade insouciante!

Publié dans Balades citadines

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :