Ouvert aux esprits

Publié le par Floréale

2019 s'est terminée dans le cahos et le chahut, bien que le pays s'immobilisait avec une longue période de grève. Ainsi, la disparition de mon amie Cardamome*, fidèle de ce blog, a encore accru l'accuité de partager toujours davantage avec les miens. Je lui dédie cet article, le premier qu'elle ne lira pas (enfin, pas depuis son ordinateur!).

Ouvert aux espritsOuvert aux esprits
Ouvert aux espritsOuvert aux espritsOuvert aux esprits

Avec le recul de quelques mois, je me rends compte que les esprits étaient dans l'air de mes sorties dans cette fin d'année. D'abord, mon homme m'a fait décourvrir de Jeunes Dieux musiciens, abandonnés par ceux de la technique vidéos, ce qui ne retira rien à la qualité du concert : il me fît voir la vi(ll)e de façon plus clémente ce soir là.

Ouvert aux espritsOuvert aux esprits

Puis, quelques jours plus tard, nos pas nous menèrent auprès d'artistes spirites surprenants par certains détails et la minutie de leur travail. J'y ai appris que Robert Desnos était adepte de spritisme et ai vu son dessin où il se représente mourant à proximité d'une voie ferrée....Troublant...

Ouvert aux espritsOuvert aux espritsOuvert aux esprits

Si la précision des toiles est sans égale, la pièce qui m'a le plus marquée est ce splendide et immense moucharabieh de carton, tout en raffinement, bien que la matière soit apparemment brute.

Ouvert aux espritsOuvert aux esprits
Ouvert aux esprits
Ouvert aux espritsOuvert aux esprits

Enfin, nous sommes allés à a rencontre de l'esprit bienveillant des bois. Dans ce triste décembre, il m'a réconforté de ses couleurs et m'a dit que mon amie Cardamome furête dans ces chemins. Parfois, il me semble entendre sa voix dans le vent : de bons esprits l'ont accueillie.

Ouvert aux espritsOuvert aux espritsOuvert aux esprits

* Mon amie Cardamome est évoquée dans les articles suivants : Paris d'amis, Radieuse Massalia, Le chat et la peinture, Cité phocéenne

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :