Aix île d'automne

Publié le par Floréale

Aix île d'automne

Cette fois là, mon voyage eu plusieurs motifs. D'abord, fermer la maison de  l'île-océan, ensuite découvrir une adaptation de La paix d'Aristophane et, enfin, assister à un festival sur l'Aix-île.

L'automne venait d'être décrêté et il avait encore la saveur de l'été, malgré les paysages déserts.

Aix île d'automneAix île d'automne

Après un après-midi au théâtre de verdure avec mes cœurs-amiliens, la saison nous laissa le loisir d'une églade où un drôle de personnage fantasmatique s'est invité dans le feu des brindilles de pins, veillant ainsi sur la qualité de nos agapes.

Aix île d'automneAix île d'automneAix île d'automne

Le concert, prévu sur l'Aix-île, eu lieu le lendemain. Je n'y étais pas retournée depuis l'enfance et je n'avais plus de souvenir du lieu. Ainsi, la joie de le redécouvrir fut décuplée par le fait de partager ce moment avec mes cœurs-amiliens.

Il y eu l'embarcadère, les paysages gris-bleus-sables de la traversée et la promenade, qui fut un réel bonheur simple.

Aix île d'automneAix île d'automne
Aix île d'automneAix île d'automneAix île d'automne

L'ainé des enfants faisait partie de l'équipe de sécurité. Et pendant notre promenade de fin d'après-midi, les deux cadets nous ont donné une interprétation de leur joie.

Aix île d'automne

Le concert fut bon et la soirée réussie, sans sévérité de Sanseverino touchant et révolté.

C'est le cœur tout ensoleillé et chaleureux que je suis repartie, prête à sauter à pieds joints dans un nouvel hiver, dût-il être rigoureux.

Aix île d'automneAix île d'automneAix île d'automne