La tribu Six-bons

Publié le par Floréale

La tribu Six-bons

Il aura fallu un ballon à damier noir et blanc disputé par la France et la Suisse, pour que la tribu Six-bons arrivent jusqu'à l'île.

En ville, le rouge et le bleu se disputaient la joie, les chansons, le partage et la bonne humeur, en ce dimanche après-midi d'un mois de juin qui, rivalisant avec octobre, nous avait laissé un répit le temps d'une journée.

Plus de quatre ans s'étaient écoulés depuis la dernière fois que nous nous étions vus, dans des circonstances festives. Les garçons avaient grandi et une petite fée avait vue le jour.

A leur arrivée, mes invités, venus avec une surprise qui risque bien de changer ma vie, m'ont ainsi offert un pèle-pomme, instrument qui, en moins de temps qu'il faut pour le dire, pèle vous pèle une pomme, la découpe et enlève le trognon. Quel dommage que vous n'ayez assisté à la démonstration où chacun a participé avec entrain et dextérité! D'apparence anecdotique, l'objet m'a incité dès le lendemain à manger un fruit : tout arrive!

La tribu Six-bonsLa tribu Six-bons

Ainsi, il était Six-bon de se retrouver, de découvrir les enfants et de passer un peu de "vrai" temps ensemble, ces moments simples comme un petit-déjeuner, une balade citadine, une exploration et l'excitation du match pour les garçons pendant que les filles partageaient le calme du jardin.

Bien sûr, nous nous sommes quittés en nous promettant de nous revoir bientôt. La sincérité de l'envie est là. Reste à renouveler l'occasion d'être ensemble.

La tribu Six-bons