Une mine d'art!

Publié le par Floréale

Une mine d'art!

Ce joli samedi d'avril était idéal pour partir en expédition, munie d'une thermos de thé et des petits gâteaux, avec ma cocopine. Elle avait repéré une exposition dans ce lieu qu'elle connaissait déjà et que j'allais découvrir. Nous prenons la route pour la Belgique.

Une mine d'art!Une mine d'art!Une mine d'art!

Passé le portail un peu inquiétant de la façade austère de ce bâtiment minier, se révèle une architecture où la modernité de la restauration met en valeur la tradition avec gout et intelligence.

Partout la lumière domine et, tout au long de la visite, les fenêtres offrent, en alternance, la respiration entre extérieur et intérieur.

Une mine d'art!Une mine d'art!

La première salle de l'exposition de Jacques Charlier est un vrai pied de nez à la pédanterie du monde de l'art. A partir de cadres aux formes non-standards, il crée des œuvres venant s'adapter à chaque format et imagine des noms d'artistes ainsi que les vies de ceux-ci, allant jusqu'à inventer un article de critique d'art pour souligner l'importance du contexte dans nos perceptions d'œuvres.

Sa maitrise d'une grande diversité de styles est stupéfiante.

Une mine d'art!
Une mine d'art!
Une mine d'art!
Une mine d'art!
Une mine d'art!
Une mine d'art!
Une mine d'art!
Une mine d'art!
Une mine d'art!

A la sortie de cette première escapade en art, la traversée du jardin me permet de découvrir le lieu sous un autre angle.

La friche industrielle rénovée avec élégance résonne encore du travail que ces murs ont respiré et certains stigmates, encore présents, ont l'air de profiter enfin d'un repos mérité.

Avec ses formes arrondies et ses arcades, la bâtisse fait penser à une arène, même si les briques ont l'air de rappeler que le temps n'était pas aux jeux à l'origine.

Une mine d'art!Une mine d'art!
Une mine d'art!Une mine d'art!

A l'étage d'un autre coin du bâtiment, nous entrons dans un univers de dessins à l'encre de chine, dont la délicatesse de la technique contraste parfois avec la violence de certains thèmes.

Dans les anciennes écuries, est présenté un travail de designers sur l'aluminium, entre chaises, lampes, vélos, mais aussi un lavabo ou une horloge (également en papier journal!).

Une mine d'art!Une mine d'art!Une mine d'art!
Une mine d'art!

Bien qu'en week-end, le lieu était désert, nous offrant ainsi des conditions de visite exceptionnelles. A refaire, puisque l'île est à moins de trois quart d'heure de là.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :