Le blues du croquenotes

Publié le par Floréale

Le blues du croquenotes

Il y avait longtemps que je voulais découvrir ce croquemitaine là!

Logé dans un petit village, à proximité d'une sortie d'autoroute, sa maison est basse et il serait possible de ne pas la voir en conduisant à allure trop vive. L'accueil est, plus que chaleureux, amical, dans cet estaminet, tenu par des fous de musique et de chansons.

Et c'est dans cet écrin, où un diner se partage en toute simplicité, avec des voisins de tablée, parfois inconnus mais où se saluent nombre d'habitués, que je suis venue entendre, en cet avril frémissant, Big Pete Pearson, jeune homme de 80 ans, en casquette et maillot rouges.

Point de croquemitaine, en ce lieu, ni de croque en jambes, mais un croquenotes, goulu de musique, d'applaudissements, dans une ambiance blues et rouge. Un régal!

Le blues du croquenotes