Le ciel de l'île

Publié le par Floréale

Le ciel de l'île
Le ciel de l'île

Une fois les pieds sur terre, on peut viser le ciel. Là, se découvrent des trésors de couleurs, d'architexture, de morceaux de ciel. Ce dernier, même s'il est plus délavé ou cotonneux, est moins minéral que celui de la grande v'île capitale.

Ici, le ciel descend jusque dans les rues et, certains jours, atteint même les trottoirs, lorsqu'il est goutteux. Ce ciel là est aéré, vivifiant et tonique. Il donne aux plantes un vert inaltérable et aux êtres l'énergie de courir ou de se découvrir...

La grand place qui s'y découpe est majestueuse. Plantée de ses immeubles anciens, elle arbore des coloris chaleureux, des cafés conviviaux et les cloches sonnent parfois des airs connus. Dans la vieille ville, les pavés qui rendent le trajet chaotique, font trouver beaucoup de douceur à ce ciel pourtant capricieux.

C'est un régal de se promener sur cette île là.